Training report

Gracie Academy: Retour aux sources du Jiu-jitsu brésilien

Comme pour beaucoup de monde, c’est par l’avènement de l’Ultimate Fighting Championship que mes frères et moi avons entendu parler pour la première fois de la famille Gracie et du Jiu-jitsu brésilien. Pour la première fois on diffusait mondialement un show de confrontations d’arts martiaux avec un minimum de règles. J’avoue que pour nous, l’aspect moralement discutable de la chose, on s’en tapait. Nous ce qui nous intéressait c’était plutôt de savoir qui avait gagné et comment!.. Les victoires de Royce Gracie dans la cage furent un séisme dans le monde des arts martiaux, un choc, une révélation, la lumière! Aujourd’hui je vais parler d’une branche de cette grande famille Gracie notamment de Rorion et de ses fils. Ceux qui dirigent cette institution qu’est devenue la Gracie Academy.

Cette famille parfois controversée dont tout pratiquant de jiu-jitsu se doit de connaitre l’histoire. Cette famille qui nous a initié, que nous avons perdu de vu puis recroisé nombres d’années plus tard avec un regard et un contexte totalement différent.

Royce Gracie, Ultimate Fighter:

Royce et Rorion. UFC
Thanks bro!…

En 1995 Royce Gracie est la star incontestée de l’UFC, ce show à l’américaine dont le but est de déterminer qui sera le meilleur combattant à mains nues « sans règles ». On vit les prémices du MMA. D’ailleurs à cette époque on parlait plutôt de « Freefight » ou même de « Vale Tudo ». Tous les pratiquants d’arts martiaux suivent de près ou de loin les combats de Royce. Un héros pour nous: Le plus léger des combattants qui arrive dans la cage et sort vainqueur avec un art martial développé par sa propre famille. La classe non?

Derrière les combats sauvages de gladiateurs enfermés dans une cage, se montrait à ceux qui voulaient le voir la puissance de la réflexion sur la bestialité. On assistait à la victoire de la technique sur la force brute. La philosophie du jiu-jitsu incarnée en un combattant.

Derrière Royce, dans l’ombre œuvrait  son grand frère Rorion Gracie, le cofondateur de ce show que des millions de gens suivent de nos jours. Au Brésil le père de Rorion et « créateur » de l’art, Helio Gracie,  avait réussi à faire connaître le jiu-jitsu à grands coups de défis et d’événements marquants. Mais le Brésil ne suffisait pas. Ce qui manquait à l’expansion du Jiu-jitsu était une vitrine mondiale. Et c’est naturellement à Los Angeles que Rorion décida de créer l’UFC pour poursuivre le travail d’évangélisation de son père.

Rorion chorégraphe des combats de l’arme fatale avec Mel Gibson.

Quelque tentatives de percées à Hollywood plus tard, Rorion finit par créer un tournoi taillé sur mesure pour montrer au monde leur vérité. Beaucoup plus efficace pour se faire connaitre que de défier les combattants du coin un par un…

1995 Paris – Les fils de Helio:

C’est donc à l’occasion de leur venue à Paris pour un stage d’initiation de 2 jours au Jiu-jitsu que mon frère Rodolphe et moi avons fait leur connaissance. A cette époque c’était clairement Rorion le professeur et communiquant et Royce le combattant silencieux. Rorion nous a tout de suite beaucoup plu. Très accessible et sympa, à l’écoute de tous, toujours en train de plaisanter et de féliciter tout le monde. Un mélange du coté chaleureux des brésiliens et du marketing à l’américaine.  Quoiqu’il en soit à cette époque on adorait et c’est donc par lui que nous avons découvert le jiu-jitsu.

Les premières techniques que nous avons vues lors de ce stage m’ont tout de suite fasciné. Il s’agissait d’expliquer comment se relever face à un adversaire menaçant, se relever en base comme on dit. L’aspect logique presque scientifique des concepts nous a tout de suite fait accrocher. Pas de trucs farfelus ou jetés comme ça sans raison, chaque mouvement avait une raison d’être et s’expliquait rationnellement.

Gracie Academy Online:

Gracie instructionals VHS
Gracie instructionals VHS

Suite à ce stage on a continué à suivre indirectement ses cours pendant des années sur notre télé avec les premières vidéos de techniques (en VHS..) en boucle. Rorion quelque part était symboliquement notre premier prof. En ceinture blanche c’est de lui et de ses frères que nous avons tout appris. A cette époque les fils de Helio (Rorion, Royce, Royler, Rickson…) étaient encore liés et donnaient l’image d’une famille unie et forte. Comme nous nous entrainions entre frères, cela nous parlait.

Le jiu-jitsu tel que nous l’avons découvert alors était bien différent de celui d’aujourd’hui. Tout était beaucoup plus lié au combat à main nue. On ne s’entraînait pas pour gagner en compétition mais bien pour savoir se défendre dans la rue en cas d’agression physique. On privilégiait l’apprentissage de telle technique sur une autre parce qu’on se retrouvait dans une position dans laquelle on était mieux positionné pour asséner des coups. Il était pas question de stratégie, de fausses attaques pour gratter des avantages. On pratiquait le Jiu-jitsu pour savoir se battre à mains nues, tout simplement.

J’ai le souvenirs de sessions d’entraînements contre des adversaires avec des gants de boxe et nous sans, le but étant de réussir à fermer la distance et mettre l’adversaire au sol en s’en prenant le moins possible. Ce qui paraitrait farfelu de nos jours.

L’académie principale avait migré du Brésil aux États-Unis, à Torrance, petite ville du conté de Los Angeles plus précisément. Pour nous c’était l’endroit ou on rêvait d’aller s’entrainer (Le Costa Mesa de l’époque….) Fin des années 90 le jiu-jitsu à nos yeux c’était les Gracie et rien d’autre. Et c’est à la Gracie Academy Torrance que tout se passait: Un jour on ira là-bas!

2013 Los Angeles – Les fils de Rorion:

Jiu-jitsu Godfather
Rorion Gracie. The godfather

Los Angeles, mars 2013.  Nous sommes décalqués par le jetlag mais bien présents pour les Pan-ams, un des 4 plus gros tournois au monde. 17 ans ont passé depuis notre découverte du Jiu-jitsu et l’image que nous avons des Gracie n’est plus du tout la même. Le Jiu-jitsu a changé, le mma a changé, le monde a changé… Les Gracie ont réussi leur mission. Plus personne ne sous-estime cet art martial. Tous les combattants de MMA en font une part importante de leurs entrainements et quasiment tous les champions de l’UFC sont ceintures noires. L’époque Jiu-jitsu contre le monde est révolue. La famille a grandi et les fils de Rorion ont repris le flambeau.

Mais leur lutte ne se situe plus trop sur les tatamis et encore moins dans la cage. C’est sur internet qu’ils sont les plus actifs pour promouvoir le sport avec leur site Gracie Academy qui compte un nombre record d’abonnés pour notre discipline. A nos débuts les Gracie étaient des dieux vivants pour nous, mais le temps passant nous nous sommes trouvés de nouveaux modèles. Le « Gracie Jiu-jitsu » est resté fidèle à ses origines et profondément ancré dans une approche self-defense pour tous. Parallèlement s’est développé le coté sportif et plus ludique du Jiu-jitsu, quelque chose de fun, de moins martial dirons nous.

Une semaine avant notre compétition nous nous décidons tout de même à profiter de l’occasion pour enfin aller dans cette académie mythique dont nous entendons parler depuis des années. L’occasion de tenir une promesse que nous nous étions faite deux décennies plus tôt: Torrance here we are!

Gracie Academy Torrance, la maison mère:

Jiu-jitsu Pimp
C’est bien ici!

La Gracie Academy vue de l’extérieur a l’air d’une sorte de hangar de zone commerciale (comme beaucoup de bâtiments à LA d’ailleurs..) A l’intérieur par contre on voit directement la différence avec une académie française ou même brésilienne.. Des télés au mur, un canapé à l’entrée, quelqu’un présent en permanence à l’accueil. On est commercialement bien reçus, on remplit une fiche (ils ont l’air d’aimer les fiches là bas) et on prend rendez-vous pour le cours avancé du soir.

On profite de cet instant pour faire un petit tour dans les locaux et notamment visiter un sympathique petit musée dédié à leur famille et à ce qu’ils ont fait pour le jiu-jitsu. Très agréable à visiter et quoi qu’on puisse penser d’eux, d’une valeur historique indéniable.

Je vous laisse admirer ce magnifique dessin de Ralek à l’age de 8 ans, qui fait réfléchir à l’enfance atypique qu’il a du avoir…:

Ralek Gracie UFC Profile...
Ralek Gracie UFC Profile…

Entrainement à la source:

Gracie Academy

20h: On arrive pour se changer dans le vestiaire. Ultra propre avec des casiers, une moquette. Il y a même un service linge qui permet à certains adhérents d’arriver et de récupérer sur place leurs kimonos lavés! Dans le vestiaire pas de têtes de fous, de gars stéroidés etc.. On sent la clientèle socialement plus élevée que partout ailleurs. On monte sur le tatami et on va directement parler aux deux fils de Rorion en charge du cours: Ryron et Rener. Rener est le plus sympathique au premier abord. Très ouvert et impressionné par le fait que nous ayons assisté au stage de son père et de son oncle vingt ans plus tôt.

Manifestement ils n’ont pas l’habitude de voir des combattants de jiu-jitsu de l’extérieur. Ils se sont constitué un réseau mondial de pratiquants de Gracie Jiu-jitsu et semblent être en circuit fermé. Et voir des ceintures noires comme nous qui allons combattre une semaine plus tard à une grosse compétition du circuit standard semble les étonner. D’ailleurs ils n’avaient pas vraiment l’air au courant que les Pan-ams allaient se tenir dans une semaine. Il s’agit pourtant d’un tournoi avec plusieurs milliers de combattants… Ryron est un peu plus froid, pose des questions et écoute nos réponses silencieusement en nous fixant et en hochant de la tête..

Le cours commence et les choses se déroulent relativement classiquement avec échauffements et techniques standards. Ralek leur frère combattant de mma, rappeur et promoteur du metamoris arrive sur le tatami. Curieux de voir des ceintures noires il vient nous parler et comme Rener est très chaleureux. On restera en contact plus tard d’ailleurs nous envisageons même de faire une sorte de stage en France avec lui. Mais finalement faire du bizness avec lui ne nous paraissait pas forcement une bonne idée..

Keep it playfull:

Les combats arrivent et Ryron demande à ce qu’on tourne sans arrêter une seule position. Ne pas fixer plus d’une seconde une position, toujours en mouvement. Je combats en premier contre Rener et m’en sors plutôt pas mal dans l’ensemble. Mais j’ai la sensation d’un combat bizarre. Ils ne combattent pas avec la logique de points à laquelle nous sommes habitués en tant que compétiteurs.

J’enchaine ensuite avec Ryron et lui aussi combat très bizarrement. Il semble se laisser renverser, passer la garde, avoir en triangle (dont il sort de façon assez impressionnante d’ailleurs). On sent que le Jiu-jitsu pour eux est un art de la survie plus que de l’attaque. Il gémit en permanence pendant les combats, jamais vu ça, trop bizarre.. Les deux frères sont grands et lourds, surtout Ryron. Et combattre sans fixer de position fatigue vite. Je galère pas mal durant la fin de ce combat. Suite à ça on a tourné avec leurs gradés présents et honnêtement le niveau n’est clairement pas celui d’un club de compétiteurs.

A la fin du cours on reste à discuter un moment avec eux, la femme de Rener (et ancienne catcheuse..) Eve Torres nous rejoint pour la fermeture de l’académie. Ils appellent même pour nous un restaurant à coté pour nous réserver une table. On se dit au revoir, ils nous souhaitent bonne chance pour la compétition à venir. Ils ne nous ont rien fait payer ce qui est rare que ça soit aux US ou au brésil…..

En conclusion je dirais que cet entrainement reste un très bon souvenir pour moi. C’est surement l’impression d’avoir bouclé un cycle et la satisfaction d’avoir enfin visité un lieu dont nous avions entendu parlé pendant des années.

Gracie Academy VS The World:

Helio, Rorion, Ryron et Rener

Indéniablement les fils de Rorion ont hérité du sens du marketing de leur père. Et ils s’en servent pour poursuivre la mission de leur grand-père Hélio. Cette génération a grandi en voyant ses oncles combattre dans des cages pour défendre un art dont il se sont fait quasiment une possession familiale. Avec cet héritage ils ont du se trouver une mission et une place. Leur approche dérange beaucoup le reste du monde du jiu-jitsu. L’aspect Self-defense qu’ils prônent est aujourd’hui délaissé par la grande majorité des académies et beaucoup de gens n’apprécient pas leur coté commercial. Par contre en tant que combattants de jiu-jitsu ils sont très forts je peux le garantir.

Les Gracie visent un public que le jiu-jitsu moderne a plus ou moins délaissé. Ils utilisent au maximum les réseaux sociaux et internet pour la promotion de leur vision du sport. Depuis la vente des parts de Rorion dans l’UFC le seul lien qui leur reste avec cette organisation réside dans leurs vidéos explicatives Gracie Breakdown. Ils entrainent aussi ponctuellement certains bons combattants comme Ronda Rousey, Lyoto Machida, Brendan Schaub..

Soyons honnêtes, ils n’ont plus du tout l’aura qu’ils avaient. De plus, à ça se sont ajoutées des polémiques sur le fait qu’ils voulaient pendant un moment attribuer des ceintures on-line. Ce qui leur mit ainsi une nouvelle fois à dos une grande partie de la communauté du Jiu-jitsu.

Finalement je dirai que j’essaie de me concentrer sur le positif de leur démarche: Ils diffusent l’art. Ils ont une vision devenue minoritaire de ce qu’est le Jiu-jitsu mais ils font avancer la cause. Ils sont indéniablement une part importante de l’histoire du Jiu-jitsu.

Gracie Academy
Rener et moi – Gracie Academy